Comptoir

Monsieur Lulu sort son 1er EP

L’histoire commence en mars 2018 lors du premier festival Wopela. Pour le samedi soir, Lucien Alfonso décide de réunir une équipe de joyeux lurons autour de ses chansons écrites et composées pour l’occasion. Au complet, l’effectif est de 9 musiciens. Textes décalés, répétitifs et rythmique groove. La création est un succès : dès le premier refrain, le public reprend ses paroles.

A sa sortie de scène, Arsène Lefrancois, fondateur du studio 31DB, situé dans le 11ème arrondissement de Paris, propose à Lucien de mettre à disposition ses locaux pour enregistrer ses morceaux.

Le mois d’après, Pierre Brien, enregistre donc les musiciens pour cinq des chansons de Monsieur Lulu. Oui, entre temps, un covoitureur camerounais a baptisté Lucien par Monsieur Lulu, allez savoir pourquoi…Le chanteur violoniste s’entoure d’une solide rythmique: Kevin Luchetti à la batterie (Dexter Goldberg trio, Heo Trio,…), Timothée Robert à la basse (Sârab, Antiloops, Coccolite, Timothée Robert vide-médian,…) et Adel Khababa aux percussions. Il choisit à la guitare son vieux compagnon de scène Michael Gimenez (Toukouleur Orchestra, Le Petit Bal de Poche, Babel Quintet…) et une succulente section cuivres: Julien Alour à la trompette (Julien Alour, Rhoda Scott, Amazing Keystone Big Band…), le saxophoniste William Hountondji (Toukouleur Orchestra, Blitz the ambassador…) et Jules Lefrancois au trombone (compagnie Linotte, Fanfare la Belle Image).

Par la suite, il invitera le pianiste Nicolas Derand (Antiloops, Coccolite…) sur « Wopela » et l’altiste Julia Robert à venir poser une seconde voix sur « Trêve ».

Deux clips sont tournés. La Night, sublime plan séquence réalisé par Marlène Chavant et Chagar Prod au Chapiteau de la Fontaine aux Images. Il est chorégraphié par Elodie Paul et Smail Kanouté. Le second, « Laissez-vous aller », réalisé par François Turquety, est tourné sur l’étang de Bages, dans l’Aude, le pays natal de Monsieur Lulu.

Parallèlement à cela, William Hountondji décide de remixer la Night avec l’ingé-son et percussionniste Arnaud Laprêt. Ambiance…

Une fois les prises terminées, c’est l’ingénieux Jean-Baptiste Bruhnes (Bertrand Belin, Miossec, Baum…) qui se charge du mixage. Enfin, Benjamin Joubert masterise l’Ep avec brio.

Le graphisme du disque a été fait par la talentueuse Fannie Hourdeaux sur une photo de Judith Gueyfier.

La sortie est prévue le 20/06 sur toutes les plateformes de téléchargement. On ne vous en dit pas plus, à part que Monsieur Lulu s’excuse platement si un de ses refrain absurde vous trotte dans la tête pendant toute la journée!